La statue de Beaupréau

La statue de Beaupréau

La statue de Beaupréau

Partager
Material and technics: 
Calcaire
Sculpture
Origin and date: 
Fin du IIe siècle et le début du Ier siècle av. J.-C.
Beaupréau (Maine-et-Loire)
Artiste(s): 

À Beaupréau (Maine-et-Loire), non loin de Cholet, des labours ont fait surgir de terre au début des années 2000 une exceptionnelle statue gauloise en pierre, dont le visage est malheureusement mutilé. Alors que la plupart de ces sculptures représentent des hommes, elle figure un personnage féminin, les avant-bras repliés sur l’abdomen et les mains étendues face à face à plat sur le ventre, comme certaines Madones de la Renaissance.

Il s’agit bien d’une femme, car deux petits seins sont figurés en forme de bossette au niveau de la poitrine. Les bras sont atrophiés et peu dégagés du corps ; un bracelet est indiqué au poignet gauche, tandis qu’un brassard est représenté au-dessus du coude droit. Cette combinaison d’éléments de parure est effectivement connue dans les tombes féminines de la période gauloise récente.
La tête, surdimensionnée, est légèrement tournée vers la droite ; le visage, éclaté par une fissure ancienne qui a rejoué au moment de la découverte, a disparu. De la tête, ne subsistent qu’une des oreilles, en forme de C inversé, et une curieuse natte de cheveux figurée à l’arrière du crâne, sur le côté droit. À l’exception de cette tresse, la tête semble entièrement rasée. La base du visage est enserrée dans un gros torque à jonc tubulaire, dont les tampons cylindriques ont été arrachés en partie par la charrue.

 

Pour en savoir plus, consultez la présentation dans le cadre de l'objet du mois

Retrouvez l'objet dans la revue Archéologia n° 584, février 2020