Les Gaulois d'Acy-Romance

Les Gaulois d'Acy-Romance

Les Gaulois d'Acy-Romance

Grands sites archéologiques
Partager
Origin and date: 
Acy-Romance (Ardennes)
Il y a 2200 ans
Artiste(s): 

www.gaulois.ardennes.culture.fr

Dans la commune d'Acy-Romance, au nord de Reims, rien ne laisse soupçonner l'existence d'un village gaulois. Fait rarissime, ce village, installé sur un plateau surplombant la vallée de l'Aisne, a pu être fouillé intégralement. Au terme d'une quinzaine de campagnes de fouilles, parcelle après parcelle, s'est dégagée la physionomie de la petite cité gauloise située il y a 2200 ans, au cœur du territoire du peuple des Rèmes.

Un village structuré

C'est sous forme virtuelle que le village se visite désormais. Il s'organise autour d'un centre religieux composé d'un tertre abritant la tombe de « l'ancêtre », d'une grande place, et de cinq bâtiments, les « temples ». Autour, les quartiers d'habitation, avec les éleveurs au nord-est, les agriculteurs à l'est, les artisans au sud-est, la main d'œuvre (dépendants et sans doute des esclaves) au nord.

Les vestiges découverts sur ce site archéologique ont permis de connaître le mode et le niveau de vie des habitants, des épisodes de la vie quotidienne,ainsi que des pratiques funéraires, extrêmement sophistiquées et codifiées. Les inhumations bien particulières de jeunes hommes à proximité du grand temple évoquent des sacrifices humains.

Exploration virtuelle

Avec une reconstitution 3D inédite du village d'Acy-Romance, 500 documents parmi lesquels des photos, plans, documents interactifs et animations, le site Internet présente l'état actuel de la recherche sur les civilisations gauloises sous forme de données dynamiques, claires et faciles d'utilisation. Des ressources pédagogiques destinées aux enseignants et aux scolaires présente des fiches pédagogiques imprimables ou consultables en ligne ainsi que des jeux et un quizz.

Cette réalisation multimédia, conçue sous la direction scientifique de l’archéologue Bernard Lambot, est l'occasion d'évoquer l'engagement de l’équipe d'archéologues bénévoles dont la fouille  a permis de mettre en lumière  l'un des sites gaulois étudiés sur la plus grande surface et dont l’enquête renouvelle notre vision des civilisations gauloises.